Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ennahdha officiellement impliqué dans l’assassinat de Mohamed Brahmi

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ennahdha officiellement impliqué dans l’assassinat de Mohamed Brahmi

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle   Nom : 		Mohamed Brahmi.jpeg  Affichages :	0  Taille :		13,7 Ko  ID : 			221



    Le comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi a tenu, en ce jeudi 23 juillet 2020, une conférence de presse commémorant le septième anniversaire du décès de Mohamed Brahmi.

    Lors de cette conférence, le comité a dévoilé de nouvelles données concernant l’assassinat du leader de gauche relevant le rôle de l’appareil sécuritaire secret d’Ennahdha dans cette affaire.

    D’importantes révélations ont été présentées par le comité qui a annoncé que l’implication d’Ennahdha dans l’affaire Brahmi était désormais prouvée vu que des accusations officielles ont été lancées à l’encontre de Habib Khedher, responsable de l’appareil sécuritaire secret du parti islamiste et qui a été impliqué dans l’affaire de Baraket Sahel en 1990.
    Selon le comité, Khedher a été accusé de ne pas divulguer aux autorités des informations concernant des crimes terroristes. Des documents qui se trouvaient dans la chambre noire au ministère de l’Intérieur ayant été saisis au bureau de Mustapha Khedher.

    Le comité a, par ailleurs, indiqué que Khedher avait appelé le chef d’Ennahdha et président du Parlement, Rached Ghannouchi onze fois et ce un jour avant l’assassinat de Brahmi.
    Le comité de défense de Belaïd et Brahmi a, également, annoncé que la chambre d’accusation avait décidé l’annulation de l’acte d’accusation pour trois accusés alors que Ameur Belaâzi et Mohamed Akkari ont été accusés de participation au meurtre prémédité.

    Et d’ajouter que le dossier de l’appareil secret du parti islamiste a été retourné, en partie, au juge d’instruction en trois éléments dont une correspondance adressée à l’ambassade des États-Unis à Tunis détenant des informations sur l’assassinat de Brahmi.

    Il a été, de surcroît, question de révéler qu’Ennahdha avait dissimulé 21 dossiers en lien avec cet assassinat soulignant que le ministère public représenté par Béchir Akremi avait refusé de classer ou de déférer l’affaire qui fait l’objet d’une plainte déposée par le comité de défense des deux martyrs et refusé, ainsi, d’inculper Ennahdha et Rached Ghannouchi.

    Le 14 juillet courant, la Cour de cassation a décidé de retirer l’affaire au Tribunal de première instance de Tunis et de la transférer au Tribunal de l’Ariana. De ce fait, un autre juge d’instruction autre que Akremi qui protège Rached Ghannouchi et autour de qui existent des soupçons de corruption, selon le comité, se chargera de l’affaire Brahmi.
    « Game Over Akremi ! », a lancé le comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.


    http://www.facebook.com/watch/?v=572076493467474

    Source: Realites

    La cité de Carthage prospéra sous le règne d’Elissa, ses richesses se développèrent avec l’arrivée des nouveaux habitants et les affaires s’épanouissaient avec les commerçants qui affluaient de tout bord. Hiarbas, roi des Maxitans, le peuple autochtone, voulant mettre la main sur cette nouvelle richesse, réclama Elissa comme épouse sinon il déclarerait la guerre. La reine, refusant de trahir son serment de rester fidèle à la mémoire de son époux, décida de mettre fin à sa vie en se poignardant et se jettant dans le feu.
Chargement...
X