Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Tunisie : six mois de prison pour « atteinte au sacré »

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Tunisie : six mois de prison pour « atteinte au sacré »

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle 

Nom : 		enba.jpg 
Affichages :	4 
Taille :		32,5 Ko 
ID : 			209




    Emna Charki, 27 ans, aura été condamnée en première instance par la paisible justice de son pays, la justice tunisienne, au motif qu'elle a partagé sur Facebook une sourate fictive consacrée au coronavirus. Elle n'a pas été la victime de djihadistes bas de plafond, mais du pouvoir judiciaire et républicain. Au cœur d'un été sous menace sanitaire, à la veille d'un Armageddon socio-économique, voici une étonnante affaire qui se situe à Tunis et ses environs. Une histoire où tout le monde sera perdant : la victime, l'image du pays, la société.

    Source: Lepoint
    La cité de Carthage prospéra sous le règne d’Elissa, ses richesses se développèrent avec l’arrivée des nouveaux habitants et les affaires s’épanouissaient avec les commerçants qui affluaient de tout bord. Hiarbas, roi des Maxitans, le peuple autochtone, voulant mettre la main sur cette nouvelle richesse, réclama Elissa comme épouse sinon il déclarerait la guerre. La reine, refusant de trahir son serment de rester fidèle à la mémoire de son époux, décida de mettre fin à sa vie en se poignardant et se jettant dans le feu.
Chargement...
X