Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Échange de coups de feu dans la ville d’El Ouerdanine

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Échange de coups de feu dans la ville d’El Ouerdanine

    Quelque chose de louche se passe dans la ville d’El Ouerdanine. Une forte mobilisation policière et des mouvements pas très ordinaire. De grandes rafles policières sont effectuées et des descentes, apparemment ciblées sont menées aux résidence de certaines personnes.
    Il semble que ces opérations policières s’inscrivent dans la continuité d’opérations similaires qui se sont déroulées en cours de journées à Sousse.
    Selon des sources concordantes ces opérations s’inscrivent dans le cadre de l’enquête menée à El Gorjani, avec le surnommé Chouchou. Ce dernier aurait, selon ces mêmes sources, livré des informations importantes sur certaines personnes. Informations qui sont à l’origine du déclenchement de ces opérations policières, dont l’objectif est d’arrêter les personnes concernées.



    Des raisons inconnues
    Rappelons qu’un véritable mouvement de troupes relevant des forces de l’ordre du district de Sousse, et des renforts des districts voisins et d’autres venus de Tunis, a été remarqué au cours de l’après midi de ce mercredi 27 novembre 2019. Ces troupes ont sillonné de long en large la région de Sousse.
    Aucune information n’a filtré sur les raisons d’une telle mobilisation des forces de sécurité ni sur les objectifs de leurs mouvements. La police est allé même jusqu’à essayer de détourner l’attention en affirmant qu’il s’agit de manœuvres de routine.
    Sauf que le nombre d’agents mobilisés et les troupes déployés pour ces « manœuvres de routine » étaient plus que surprenants.
    Il faut préciser que les mouvements des unités sécuritaires étaient focalisées sur les quartiers d’Erriadh, d’Ezzouhour, La cité Kochkoch et Lebhayer.
    Les raisons sont toujours inconnues même si ce soir certains ont fait des recoupements avec ce qui se passe à Ouerdanine pour tirer la conclusion qu’il s’agit des mêmes causes

    Source: Realites
    La cité de Carthage prospéra sous le règne d’Elissa, ses richesses se développèrent avec l’arrivée des nouveaux habitants et les affaires s’épanouissaient avec les commerçants qui affluaient de tout bord. Hiarbas, roi des Maxitans, le peuple autochtone, voulant mettre la main sur cette nouvelle richesse, réclama Elissa comme épouse sinon il déclarerait la guerre. La reine, refusant de trahir son serment de rester fidèle à la mémoire de son époux, décida de mettre fin à sa vie en se poignardant et se jettant dans le feu.

  • #2


    Le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati a précisé, ce mercredi 27 novembre 2019, que la justice est la seule partie habilitée à fournir des informations concernant l’affaire de Ouerdanine.

    Une affaire prise en charge par le Tribunal de première instance de Monastir, relève Hichem Fourati dans une déclaration accordée à Jawhara FM.



    Rappelons que le capitaine à la Garde nationale (district de Sousse), Zied Farjallah avait alerté, dans une vidéo publiée le 8 novembre 2019 sur sa page Facebook, sur des menaces terroristes et un trafic d’armes dans sa région.

    Il avait, également, indiqué qu’il était menacé et poursuivi suite à ses déclarations. Des déclarations démenties par le ministère de l’Intérieur qui avait assuré que Zied Farjallah n’a jamais fait partie des unités spéciales anti-terroristes.



    Le chef de l’Etat, Kaïs Saïed s’était, par ailleurs, rendu à Ouerdanine suite à ces rumeurs. Il s’était entretenu avec le gouverneur de Monastir, le délégué de Ouerdanine ainsi que les directeurs des districts de la sécurité et de la Garde nationale.



    Quelques jours plus tard, Youssef Ben Salem, alias Chouchou avait révélé, sur les ondes de Nejma FM, un plan d’assassinat contre le secrétaire général régional d’Ennahdha à Ouerdanine. Des propos suite auxquels le parti islamiste avait appelé à ouvrir une enquête et à poursuivre en justice toutes les personnes impliquées dans cette affaire.

    Youssef Ben Salem avait, par ailleurs, dévoilé l’implication de plusieurs personnalités dans des affaires délicates relatives notamment à la corruption, à la violence ainsi qu’aux réseaux d’embrigadement des jeunes aux zones de tensions.



    Le ministère public avait, par la suite, ouvert une enquête concernant les propos de Youssef Ben Salem et le représentant légal de la radio Nejma FM a été convoqué par la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica).

    Source: BusinessNews
    La cité de Carthage prospéra sous le règne d’Elissa, ses richesses se développèrent avec l’arrivée des nouveaux habitants et les affaires s’épanouissaient avec les commerçants qui affluaient de tout bord. Hiarbas, roi des Maxitans, le peuple autochtone, voulant mettre la main sur cette nouvelle richesse, réclama Elissa comme épouse sinon il déclarerait la guerre. La reine, refusant de trahir son serment de rester fidèle à la mémoire de son époux, décida de mettre fin à sa vie en se poignardant et se jettant dans le feu.

    Commentaire

    Chargement...
    X